Animal services, portail animalier au service des vétérinaires et du grand-public.

Comportementaliste

IFSA

Le comportementaliste est un nouveau métier des animaux.

Le métier de comportementaliste

Le terme comportementaliste a été déposé à l'INPI par CHANTON Michel en 1996.

Il s´agit avant tout d´un spécialiste qui travaille à partir de la relation homme-animal.

Il a une activité de diagnostic et de traitement au niveau comportemental et cognitif.

Dans son domaine d´action, il aura besoin d´une formation et de connaissances dans deux disciplines scientifiques : l´éthologie et la psychologie.

Pourquoi les relations entre une famille et leur chien de compagnie se détériorent-elles parfois ?

Le chien familier est intégré de manière si étroite à la famille, que souvent les membres de celle-ci signifient inconsciemment au chien, qu´ils ont oublié que leur chien... est un chien ! C´est-à-dire un animal social -comme nous- qui vit en groupe, selon des règles propres à son espèce.

Parfois, ces règles, qui sont celles de deux espèces différentes, coïncident plus ou moins, mais il arrive aussi que les rôles attribués au chien, comme « membre de la famille », le placent dans une situation d´incompréhension totale, d´ambiguïté. Situations génératrices, entre autres, de doubles contraintes, d´anxiété, qui peuvent amener le chien à produire des réponses qui ne sont pas celles attendues par la famille ; ce qui accroît la tension et détériore d´autant plus les relations.

Le travail du comportementaliste est comparable à celui d´un médiateur. En ayant une description aussi large que possible du mode de vie du chien, et de sa relation avec la famille, il peut aider à rétablir une situation compréhensible pour l´animal. L´action du comportementaliste est fondée sur ses connaissances dans différentes disciplines scientifiques, en particulier :

L´Ethologie (humaine et animale), et spécialement la connaissance des comportements du chien, de ses codes sociaux et de communication, mais également du cas particulier du chien familier, dans son « utilisation » contemporaine, le chien de compagnie. La Psychologie, dont une branche dite « systémique », selon laquelle tout groupe constitue un système, dont chaque élément influe sur les autres. Et ceci valant pour les relations homme-chien.

Comme cela se pratique en thérapie familiale, on considère que la famille, le groupe dans lequel vit le chien, peut, bien involontairement, constituer un système pathogène par les contraintes qu´il implique pour l´animal. Lequel n´est pas pour autant un "délinquant, sociopathe, ou malade mental".

Votre chien n´a besoin ni d´être dressé, ni d´être drogué, mais COMPRIS, ce qui lui permettra de mieux vous comprendre.

Le domaine d´activité du comportementaliste

Son rôle social :

Le comportementaliste a un rôle social, notamment dans le domaine de la prévention ; il peut apporter une aide précieuse aux différentes collectivités : étatiques, régionales, communales, ainsi qu´aux écoles et associations. (Services communaux, gendarmerie, sauvetage, écoles de chiens guides d´aveugles...) Son action peut être également pédagogique. Il peut par exemple, proposer des formations de personnels, conférences d´information, des permanences dans le cadre de la politique de la ville. Son domaine de compétences et de qualifications, permet d´agir sur les nuisances, les pollutions au sein d´une commune par le biais de conférences, de séances d´information ou la réalisation de plaquettes. Aussi, il est en mesure de conseiller quant à la réussite d´installations dédiées aux chiens. Enfin, il peut apporter son aide dans l´application de la loi concernant les races de chiens dit " dangereux ".

Son rôle auprès des particuliers :

Sa compétence à informer et à prévenir les situations à risque place le comportementaliste comme interlocuteur prévilégié dans le cadre de la relation entre la famille et le chien familier. Parfois, la relation entre le chien et la famille peut se dégrader. Le comportementaliste permet de comprendre et de mettre en oeuvre des solutions adaptées aux difficultés rencontrées avec sonanimal familier.

Le comportementaliste n'a pas la compétence ni de soigner l'animal, ni de soigner ses propriétaires. C'est la raison pour laquelle il convient de consulter un vétérinaire pour écarter tout problème lié à une maladie organique. Le comportementaliste, s´assure toujours que le chien a été examiné récemment, comme l´exige le code de déontologie de la Fédération Européenne des Comportementalistes.

Un comportementaliste désapprouve et refuse à cautionner les mutilations de convenance et la mise à mort d´un animal, pour toute autre raison que l´euthanasie pratiquée par un vétérinaire, et uniquement dans le but de mettre fin à des souffrances résultant d´une pathologie à l´issue fatale et incurable.

Voir aussi

Consulter notre forum : Relation Homme-Animal

Source : Wikipédia
Formez-vous avec l'école à distance n° 1 dans le secteur animalier ! IFSA

Retour au menu des métier animaliers

Wamiz

Reproduction et diffusion strictement interdite - Copyright © 1999 à 2018 - Animal-services ® - Tous droits réservés.