Animal services, portail animalier au service des vétérinaires et du grand-public.

Blonde d'Aquitaine

 

Description
La Blonde d'Aquitaine figure dans la liste des grandes championnes des élevages de vaches bouchères. Sa grande docilité, sa rusticité, sa bonne longévité et ses excellentes aptitudes au vêlage (production de jeunes bovins) lui valent d'être très appréciée dans les grands élevages. Sa robe est unie, aux poils courts, couleur froment (plus clair autour des yeux), et ses cornes sont la plupart du temps en forme de lyre, blanches aux extrémités blondes. Naseau, mufle et lèvres sont roses. Ce qui la distingue facilement des races laitières est sa grande taille (1,50 mètres au garrot et environ 1.000 kg) ainsi que sa robustesse : les hanches ne sont pas saillantes, ses épaules et ses cuisses sont musclées, son buste est long, sa poitrine est ample et sa mamelle est discrète. Une dernière particularité de cette vache : elle chasse les mouches et les insectes en faisant « frémir » sa peau, comme le font les chevaux. Alors que toutes les autres vaches en sont réduites à agiter la queue !
 
Géographie
La Blonde d'Aquitaine est originaire du sud-ouest de la France, où elle excellait jadis dans les travaux de force dans les champs. Depuis une trentaine d'année, elle s'est répandue dans tous les coins de France et d'Europe, et est aujourd'hui élevée sur les cinq continents. Elle a atteint les côtes canadiennes en 1970, puis américaines en 1974. Les cheptels développés à l'étranger sont aujourd'hui important : par exemple, le troupeau de vaches inscrites en Grande-Bretagne compte plus de 10.000 têtes. Vous pourrez d'ailleurs la croiser dans plus de 25 pays du monde. Les vaches blondes d'Aquitaine sont aujourd'hui environ 500.000 en France, où elles figurent à la troisième place des vaches bouchères.
 
Histoire
Cette vache a une histoire récente bien compliquée. Un des derniers épisodes de cette histoire se passe en 1962, où il a été décidé de regrouper sous ce nom trois vaches françaises : la Blonde des Pyrénées (une laitière), la Garonnaise et la Quercinoise (toutes deux races bouchère et de force), toutes réputées pour la qualité de leur viande. Un siècle plus tôt, la race garonnaise regroupait déjà de nombreuses races du sud-ouest de la France, et le herd-book garonnais a été créé en 1898. Elle se fait d'ailleurs encore souvent appeler Garonne aux États-Unis. Mais son histoire n'est pas finie, puisqu'elle continue dans le monde entier, où la belle blonde est croisée avec des Charolais, des vaches anglo-saxonnes de race Shorthorn, ou des zébus.

[ Retour au menu ]

 
     

Wamiz

Reproduction et diffusion strictement interdite - Copyright © 1999 à 2017 - Animal-services ® - Tous droits réservés.