Animal services, portail animalier au service des vétérinaires et du grand-public.

Suisse Brune

 

Description



(Alain Raveneau)

La Suisse Brune, une vache québécoise ? !!! Eh oui. Mais une vache québécoise d'adoption, qui se plaît bien dans la belle province du Québec ! La vache Brune est l'une des races de vaches les plus anciennes du monde puisqu'elle descend de troupeaux qui broutaient l'herbe suisse bien avant que l'homme commence à écrire. Ses qualités, outre celles d'être rustique et de fournir un lait au fort taux protéique, sont également d'être résistante à la chaleur, à la soif et au froid. C'est une grande vache, avec en moyenne 1,40 mètres au garrot pour un poids variant de 650 à 750 kg. Son dos est droit, son bassin est large et sa poitrine profonde. Ses cuisses sont musclées. Sa robe est unie, le plus souvent gris souris, avec des variantes allant du gris foncé au gris argenté. Son mufle est ardoisé, entouré de brun, alors que ses muqueuses sont noires. Ses cornes ont des extrémités noires et sont courtes, en forme de lyre. Elle produit en moyenne 5.600 kg de lait par an.
 
Géographie
Son troupeau n'est pas très développé au Québec, même si elle figure à la cinquième position des vaches québécoises... juste derrière la Canadienne. C'est vrai qu'il est très difficile, dans toute l'Amérique du Nord, de lutter contre l'omniprésence de la Holstein ! Elle est aujourd'hui présente sur les cinq continents, avec plus de 5 millions de têtes. Sa présence en Suisse remonterait à l'âge de bronze. En France, la Brune compte quelques 40.000 têtes. Récemment, l'Inde a favorisé la « création » d'une nouvelle race baptisée la « Karan Swiss », qui est issue de la Brune (pour 25 à 50 % du total) et de la Sahiwal, une vache locale. Cette nouvelle race a été conçue pour offrir aux éleveurs indiens un animal mixte, bon producteur de lait et résistant à l'effort.
 
Histoire
L'histoire de la Brune se confond avec l'histoire des flux d'échanges entre éleveurs. Au cours des siècles, la Brune a bien sûr beaucoup voyagé en Europe, s'installant facilement en Italie, en France et en Allemagne. Son premier voyage à travers l'Atlantique remonte à l'hiver 1869-1870, et s'effectua évidemment en bateau. Le Brown Swiss Record (sorte de livre généalogique de la race aux États-Unis) mentionne même les noms des premiers arrivants, qui arrivaient du canton de Schwytz : un taureau, nommé William Tell , et sept vaches, joliment prénommées Zurich, Lucerne, Gretchen, Brinlie, Lissa, Christine et Geneva. Ce petit troupeau produit 251 descendants. Elle est aujourd'hui une des vaches préférées des Nord-Américains, parce qu'elle est une excellente laitière qu'ils apprécient aussi pour sa viande.

[ Retour au menu ]

 
     

Wamiz

Reproduction et diffusion strictement interdite - Copyright © 1999 à 2017 - Animal-services ® - Tous droits réservés.