L'ARRETE INTER-MINISTERIEL DU 07/08/1998

Le coût des dépôts.

Les charniers de proximité (Annexe 4), propres aux exploitations isolées ne sont pas concernés par les difficultés de fonctionnement discriminatoire en fonction des départements concernés.
Les issues d'abattoir, comportent les plumes, les os, les contenus gastro-intestinaux et les saisies sanitaires récoltées séparément, avec les "abats spécifiés". Elles s'ajoutent à la collecte dispersée, essentiellement, les mortalités en ferme (15) pour constituer le tonnage total.
Les cartes nationales de ce tonnage de matières collecté en 1998 (Carte 4) et celle du coût de la collecte totale (Carte 5) indiquent de grandes disparités départementales. Par contre, on note une uniformité des coûts de la collecte - abattoirs départementale (Carte 6).
Le tableau récapitulatif, de synthèse (Tableau 3), résume ces inégalités en introduisant le niveau régional. Ces éléments d'appréciation sont rappelés, Carte 7, pour le prix de revient de l'enlèvement d'une tonne de matière première. La carte 8 permet de situer le niveau des productions régionales.
Les Carte 3, réactualisée en 1998, Carte 4, font apparaître des disparités importantes dans les volumes de collecte. Cette hétérogénéité se manifeste également, sur le plan financier en raison des frais de déplacement et des volumes inégaux mis à disposition des équarrisseurs (16).


En fait, seuls les chiffres se rapportant à la zone située sous la ligne diagonale LYON - BAYONNE peuvent aussi intéresser les vautours - équarrisseurs et les gestionnaires de l'environnement. Une réflexion concertée doit être menée dans la transparence, au sein de ces départements qui hébergent des grands rapaces nécrophages (Carte 4). A l'activité de collecte, s'ajoute celle de transformation gratuite, de la part des vautours.
Les réalités (suite) Retour au sommaire

Copyright Guy Joncour
site web édité avec l'aimable collaboration de VETARVOR.
Hébergé par Animal-services.com